ADHRB soumet des rapports en vue de l’Examen périodique universel d’Oman

En amont de l’examen périodique universel de troisième cycle d’Oman, Americans for Democracy & Human Rights in Bahrain (ADHRB) a soumis un rapport d’évaluation de la liberté d’expression à Oman intitulé Concerning Systematic Restrictions on the Rights to Freedom of Expression in the Sultanate of Oman. Le rapport traite des politiques, pratiques et lois actuelles[…]

ADHRB soumet l’évaluation à mi-parcours de l’examen périodique universel du troisième cycle de Bahreïn

12 novembre 2019 – Aujourd’hui, Americans for Democracy & Human Rights in Bahrain (ADHRB) a présenté une évaluation à mi-parcours de la réalisation par Bahreïn des recommandations de son Examen périodique universel (EPU) de troisième cycle, qui a eu lieu en 2017. L’évaluation met en évidence le manque d’engagement de Bahreïn envers le processus de[…]

ADHRB soumet un rapport avant l’examen des EAU au titre de la Convention contre la torture

En août 2019, Americans for Democracy & Human Rights in Bahrain (ADHRB) a soumis un rapport au Comité contre la torture avant l’examen des Émirats arabes unis par le Comité. Dans ce rapport, ADHRB a examiné comment les forces de sécurité émiraties torturent et maltraitent les détenus tant à l’intérieur des Émirats arabes unis que[…]

Bahreïn : Libérez les défenseurs des droits et les activistes emprisonnés

6 avril 2020 – Face à la menace mondiale que représente le COVID-19, les autorités bahreïnies doivent libérer les défenseurs des droits humains, les militants de l’opposition, les journalistes et toutes les autres personnes emprisonnées uniquement pour avoir exercé pacifiquement leurs droits à la liberté d’expression, de réunion et d’association, a déclaré aujourd’hui une coalition[…]

Les peines alternatives ne remettent pas en cause les demandes de libération inconditionnelle de tous les prisonniers politiques et d’opinion

Le 2 avril 2021, le procureur général adjoint Wael Buallay a déclaré que 126 prisonniers seraient libérés en vertu du code pénal alternatif, sachant que cette décision ne concernait qu’un seul prisonnier d’opinion. Ce prisonnier d’opinion avait été arrêté pour avoir récité la Ziyarat Ashuraon le 3 septembre 2020, et il ne lui restait que[…]